Trip en train vers l’Est | Partie I.b – Salzbourg

Fin juin 2016 je suis parti avec un ami (Vincent) pour un tour d’Europe en train. Escapade qui a durée 9 jours pour faire de la photo de rue et qui nous a fait traverser 5 pays (Autriche – Hongrie – Serbie – Slovénie – Italie). Je vous livre ici le résumé de ce périple qui sera divisé en plusieurs parties. Pour voir toutes les photos sans blabla, c’est ici: Trip en Europe

Partie I.b – Salzbourg | Autriche

23 juin 2016, 10 heure et des poussières, nous voilà à la gare d’Innsbruck pour le prochain train direction Vienne. On décide de faire une halte (vite fait cette fois) à Salzbourg qui veut littéralement dire « Château de sel ». Elle tient en partie son nom de cette denrée qui a contribué à faire sa fortune. Connue pour être la ville où est né Mozart (je pense qu’il n’y plus ou pas besoin d’en dire plus sur le bonhomme), elle y abrite le cimetière où est enterré presque toute sa famille et une bonne partie de ses amis… mais pas lui?!? Bref, on y passe la journée à trainer, faire des photos et cette fois j’ai eu la bonne idée de laisser mon sac d’une tonne à la consigne de la gare. J’avais pour habitude de dire à Vincent qu’il y avait un cadavre dedans et donc je nomma mon sac « Charlie ». Finalement, nous voilà avec un 3ème compère inattendu pour le voyage 🙂 .

L'Europe en train(Église Saint-André)

Le fameux cimetière où n’est pas enterré Wolfgang Amadeus 🙂 . Des pierres tombales gravées du nom « Mozart » un peu partout… sauf que ben non, comme je vous le disais plus haut, il n’est pas là le bonhomme… mais à Saint Marx à Vienne. Bref bis, je vous laisse chercher sur g…gle pour plus d’infos si cela vous intéresse.

L'Europe en train(Cimetière Saint-Sébastian)

Petite prise que j’aime beaucoup, je voulais au départ prendre les 2 façades depuis le bas quand ces volatiles sont passés par là. Ce petit plus apporte un peu de dynamique à la photo. Les ancêtres de l’e-mail 🙂 . Et après une petite recherche sur g…gle, il s’avère que ça remonte à vraiment, vraiment longtemps dans le temps la première utilisation de ce mode de messagerie… Imaginez le propriétaire avec comme avertissement « votre pigeonnier est plein, vous ne pouvez plus recevoir de message… »

L'Europe en train(Le vol des pigeons)

On marchait dans la Linzer Gasser quand Vincent me dit « Il y a une femme couvert d’alu dans un salon de coiffure ». J’ai fait quelques pas en arrière et voilà de quoi il parlait! Génial! Cette scène, je la lui dois! Sans lui je serai passé à coté de cette jolie photo 🙂 ! Ursula aux cheveux d’argent!!

L'Europe en train(Intercoiffeur Linzer Gasse)

Dans pas mal de villes, on peut traverser des ponts comme le « Pont des Arts » à Paris où sont accrochés des cadenas de l’amour (enfin plus maintenant). Salzbourg ne déroge pas à la règle. Mais bon, il reste encore de l’amour à seller visiblement ici…

L'Europe en train(Markatbrücke)

Petit détour par le jardin Mirabell pour un peu de fraicheur… ou plutôt de verdure car il n’a pas fait plus frais ici. Prisé par les touristes, j’ai pu figer quelques sympathiques scènes de vie dont 2 filles qui m’ont gratifié d’un magnifique sourire après que j’ai pris la photo. Genre d’attention qu’on apprécie en tant que photographe. Merci mesdemoiselles!! (voir 2 photos plus bas)

L'Europe en train(La fille du Mirabellgarten)

L'Europe en train(Les filles du Mirabellgarten avec le château en arrière-plan)

Voilà la journée se termine agréablement. On retourne vers la gare prendre le train (de nouveau des kilomètres de rails à avaler mais on commence à avoir l’habitude) pour Vienne quand je vois cette dame qui faute de clients a pris une petite sieste bien méritée 🙂 .

L'Europe en train(Original BosnaFranz-Josef Strasse)

Comme pour Innsbruck, ce n’était qu’une petite mise en bouche avant les villes clés de notre trip. Après plusieurs mois sans toucher à mon appareil ces 2 villes m’ont permis de reprendre les bons réflexes et retrouver la disposition des boutons sur mon capteur de photons. En y pensant, au mois de mai, on a fait un vol en Piper et j’avais quand même pris quelques photos mais pas du même genre.

Ah et petit mot pour la fin, je me réjoui de retrouver « Charlie » qui est resté toute la journée enfermé dans la consigne.